30 things you didn’t know about the filming of the Harry Potter films

Everytime I go to the Harry Potter studios, I discover something new. And at each new visit, I become more curious about everything than ever before, and read even more newspapers, magazines, special issues and other books even a tiny bit related to the wizarding world. In this blogpost, I’m sharing 30 anecdotes you (maybe) didn’t know about the filming of the Harry Potter films… 
A chaque fois que je me rends aux studios Harry Potter, je découvre quelque chose de nouveau. Et à chaque visite, je deviens de plus en plus curieuse de tout, et lis encore davantage de revues, magazines,  numéros spéciaux et autres livres un temps soit peu liés au monde des sorciers. Dans ce billet, je vous partage 30 anecdotes que vous ne connaissiez (peut-être) pas sur le tournage des films Harry Potter…

About mapping Hogwarts… 

À propos de la création de Poudlard…

1.

Production designer Stuart Craig based his work of modelling Hogwarts for the films on a draft sketch quickly drawn by J.K. Rowling herself during their first meeting.

Le chef décorateur Stuart Craig a basé son travail de création de Poudlard pour les films sur une esquisse dessinée à la va-vite par J.K. Rowling elle-même pendant leur première réunion.

2.

The production designers’ team’s version of Hogwarts kept changing as Rowling was still writing the books as they were filming much of the series; that meant many changes had to be made over the years, e.g. adding things to the castle such as the Owlery and the Astronomy Tower, thus giving audiences a Hogwarts that is new and surprising, as well as old and familiar.

La version de Poudlard de l’équipe de décorateurs n’a pas cessé de changer pendant le tournage de la plupart de la saga, du fait que Rowling écrivait encore les livres au même moment – ce qui a voulu dire que beaucoup de changements ont été réalisé au fil des années, comme par exemple l’ajout d’éléments au château tels que la volière à hiboux et la Tour d’Astronomie, livrant ainsi aux audiences un Poudlard neuf et surprenant, et vieux et familier à la fois.

3.

Practically speaking, inspiration for Hogwarts came from several real places, such as the Durham Cathedral that inspired the twin square towers, the Oxford and Cambridge colleges inspired the grand staircase, and as for the grounds, they were mainly based on the look of the Highlands of Scotland, and in particular, Glencoe, Rannoch Moor, and Loch Shiel (aka the black lake), and also Glenfinnan Viaduct. 

Pratiquement parlant, l’inspiration derrière Poudlard est venue de plusieurs endroits bien réels, tels que la Cathédrale de Durham qui a conduit à la création des tours jumelles carrées, les universités d’Oxford et Cambridge qui ont donné naissance aux grands escaliers, et en ce qui concerne le terrain, ils sont en grande partie inspirés de l’allure des Highlands d’Ecosse, et en particulier, de Glencoe, Rannoch Moor, et le Loch Shiel (aussi connu sous le nom de lac noir), ainsi que le viaduc de Glennfinnan.

 

About no. 4 Privet Drive…

À propos du no. 4, Privet Drive…

4. 

Located south of London in Surrey, no. 4 Privet Drive, the Dursleys’ home, was actually found in an endless sprawl of identical, modern houses, with the team holding on to the idea of capturing the full misery and desperation of Harry. Residents of the street all gave permission for filming the first Harry Potter film, but the neighbourhood then requested too much money to make the location available for ‘Harry Potter & The Chamber of Secrets’. So the filmmakers had to build Privet Drive on the studio grounds at Leavesden. Then, this version of Privet Drive was used on all subsequent films except for ‘Harry Potter & The Prisoner of Azkaban’, when, to accommodate a specific shot of Harry walking away from the Dursley’s house, they had to film at a practical location just across the road from the studio, which was by the way built from scratch while the first two films were being made.

 Situé au sud de Londres, dans le Surrey, le numéro 4 Privet Drive, la maison des Dursleys, a en fait été trouvée dans une allée sans fin de maisons modernes et identiques, avec l’équipe de tournage ayant en tête cette idée de capturer tout le malheur et le désespoir de Harry. Les résidents de la rue ont tous donné leur accord pour filmer le premier Harry Potter, mais le quartier a ensuite réclamé trop d’argent pour mettre cet endroit à disposition pour le tournage de ‘Harry Potter & la Chambre des Secrets’. L’équipe du film a donc dû construire Privet Drive sur place, aux studios de Leavesden. Ensuite, cette version de Privet Drive a été utilisée pour tous les films qui ont suivi, à l’exception de ‘Harry Potter & le Prisonnier d’Azkaban’, pour lequel, afin d’avoir le plan parfait de Harry s’éloignant de la maison des Dursleys, l’équipe a dû filmer à un emplacement bien réel, juste de l’autre côté de la route des studios – cet endroit a d’ailleurs été construit de A à Z pendant que les deux premiers films étaient en train d’être réalisés.

5.

For the scene in which a blizzard of letters blasts through the living room at Privet Drive, ten thousand envelopes were printed on extremely light paper (the kind used for bank notes) so they could be easily blown all over the place.

Pour la scène dans laquelle un blizzard de lettres souffle très fort dans le salon sur Privet Drive, dix mille enveloppes ont été imprimées sur du papier extrêmement fin (le genre de papier utilisé pour les billets de banque), afin que ceux-ci soient facilement dispersés à travers toute la pièce.

 

About Platform 9 ¾…

À propos de la plateforme 9 ¾ …

6.

The Hogwarts Express is, in reality, an authentic locomotive named “Olten Hall’ (no. 5972), which was built at the Great Western Railway’s Swindon works in 1937; it ended up in a scrap yard in South Wales but was rescued in 1997 and rebuilt for its role in the Harry Potter films.

Le Poudlard Express est, en réalité, une locomotive authentique nommée “Olten Hall” et portant le numéro 5972 ; elle fut construite à l’usine Great Western Railway de Swindon en 1937. Elle a fini dans un casse au sud du Pays de Galle mais a été rescapée en 1997 et reconstruite pour son rôle dans les films de la saga Harry Potter.

 

About Diagon Alley…

À propos du Chemin de Traverse…

7.

Diagon Alley was inspired by the Dickensian world in the early 1800s – i.e. London depicted in the works of the Victorian novelist, Charles Dickens.

Le Chemin de Traverse trouve son inspiration dans le monde Dickensien du début des années 1800 – soit dans le Londres décrit dans les œuvres du romancier victorien, Charles Dickens.

8.

At Ollivander’s, each wand box was individually and manually embellished with labels carrying numbers, runes and various forms of identification.

Chez Ollivander, les boîtes de baguettes magiques ont été décorées une à une à la main, notamment avec des étiquettes sur lesquelles sont inscrits des nombres, des runes et des formes variées d’identification.

 

About the Great Hall…

À propos de la Grande Salle…

9.

The inspiration for the Great Hall comes from a 16th-century hall in one of the most famous Oxford colleges, Christ Church, and from Westminster Hall in the Houses of Parliament in London. Even though the original dimensions were kept (120 feet by 40 feet), windows were elongated, and doors disguised in the wood panelling to make it easier to move some 400 extras in and out during filming.

L’inspiration pour la Grande Salle vient d’un réfectoire du 16ème siècle d’un des plus célèbres colleges de l’université d’Oxford, Christ Church, ainsi que de Westminster Hall au parlement britannique à Londres. Bien que les dimensions d’origine aient été gardées (120 x 40 pieds), les fenêtres ont été allongées, et les portes cachées dans le panneau en bois afin de rendre plus facile les entrées et sorties des 400 et quelques figurants pendant le tournage.

10.

The enchanted sky as well as the dramatic wooden roof – based on 14th-century hammer beam structure in Westminster Hall – used visual effects, because the studio’s stages were not high enough. 

Le ciel enchanté ainsi que le spectaculaire plafond boisé – inspiré du toit en blochets de Westminster Hall – a utilisé des effets visuels, parce que les scènes du studio n’étaient pas assez hautes.

 

About the Burrow…

À propos du Terrier…

11.

Many of the things used in the Burrow were bought and found in second-hand shops, thus giving the Weasley’s house the look wanted – from the furniture through to the crockery on the kitchen table, everything was either picked up at car-boot sales or rescued from pavements.

Beaucoup d’éléments du Terrier ont été achetés et trouvés dans des magasins de seconde main, donnant ainsi à la maison des Weasley l’atmosphère souhaitée – des meubles jusqu’aux couverts sur la table de la cuisine, tout vient de vide-greniers ou a été récupéré dans la rue.

12.

Among the many things created for this particular set was Ron’s knitted bedspread in the colours of his favourite Quidditch team, the Chudley Cannons, and the children’s drawings of witches, wizards, and mythical creatures pinned up in the kitchen were actually made by family members of the art department staff.

Parmi les nombreux accessoires créés pour ce plateau-là, il y avait le couvre-lit de Ron, tricoté dans les couleurs de son équipe de Quidditch favorite, les Canons de Chudley, et les dessins de sorciers, sorcières et animaux mystiques des enfants épinglés dans la cuisine ont, en réalité, été réalisés par les membres des familles du personnel du département artistique.

13.

When it came to filming the burning of the Burrow, “it took six months to build and six minutes to burn down” assistant art director Gary Tomkins recalled. And after the fire, the set was recreated in ‘Harry Potter & the Deathly Hallows’ to look as if the building had been rebuilt and renovated by Arthur Weasley. 

En ce qui concerne le tournage de l’incendie au Terrier, « il a pris six mois à construire, et six minutes à être réduit en cendres », l’assistant au directeur artistique, Gary Tomkins, raconte. Après le feu, le plateau a été reconstruit dans ‘Harry Potter & les Reliques de la Mort’ de manière à ce que l’on ait l’impression qu’il ait été rebâti et rénové par Arthur Weasley.

 

About the Flying Ford Anglia…

À propos de la Ford Anglia volante…

14.

The Ford Anglia made the Muggle news in 2005, when the British press reported that the car had been stolen from a film studio and found in a ruined castle in Cornwall. In fact, the car reported stolen was just one of the many prop cars used in the making of the film. “We had 16 different Anglias”, revealed special effects supervisor John Richardson. “Some of the Anglias were cut in half to allow for filming inside, others had racing engines for high-speed driving, and others were in various stages of being smashed for the scene where the car crashes in the Whomping Willow.”

La Ford Anglia s’est retrouvée en une des journaux moldus en 2005, lorsque la presse britannique a rapporté qu’une voiture avait été volée d’un studio de cinéma et retrouvée dans un château en ruines en Cornouailles. En fait, la voiture rapportée volée était juste une des nombreuses voitures accessoires utilisées pendant le tournage du film. « Nous avions 16 Anglias différentes », révèle le responsable des effets spéciaux, John Richardson. « Certaines Anglias ont été coupées en deux pour permettre de tourner à l’intérieur, d’autres possédaient des moteurs de course pour les scènes de conduite à grande vitesse, et d’autres encore étaient à des phases variées d’être cassées pour la scène où la voiture rentre dans le Saule Cogneur.

 

About Dobby…

À propos de Dobby…

15.

Represented by the voice of actor Toby Jones and a crew of animators, the coming to life of Dobby begins with a video of Toby Jones giving his performance.

Représenté par la voix de l’acteur Toby Jones et une équipe d’animateurs, la création de Dobby commence avec une vidéo de Toby Jones en pleine performance.

 

About the petrified humans & ghosts… or the amazingly lifelike dummies…

À propos des humains pétrifiés et des fantômes… ou des mannequins incroyablement ressemblants…

16.

The process begins with an actor or actress putting on a plastic cap that protects the hair before the head and shoulders (and the entire body should it be necessary) are covered with dental alginate, and it then becomes rubbery within a few minutes. Plaster bandages are then applied to the exterior of the rubbery substance in order to keep everything in shape. When the bandages dry, they are cut apart, taken off the actor or actress, and reassembled to form a mould to make a perfect life cast of the actor or actress.

Le processus commence avec un acteur ou une actrice mettant une sorte de chapeau en plastique qui vient protéger leurs cheveux avant que leur tête et leurs épaules (et le corps tout entier si nécessaire) soient recouverts d’alginate dentaire, qui devient ensuite caoutchouteux après quelques minutes de pose. Des bandages de plâtre sont ensuite appliqués à l’extérieur de la substance caoutchouteuse afin que tout reste bien en place. Une fois que les bandages sont secs, ils sont coupés, retirés de l’acteur ou actrice, et puis réassemblés afin de former un moule qui deviendra un parfait réplica – presque vivant – de l’artiste.

 

About Fawkes…

À propos de Fumseck…

17.

The phoenix’s life began as a hunch of flame-coloured feathers chosen by key animatronic model designer Val Jones – the animatronic was eventually covered with a combination of natural feathers from pheasants and other game birds, and feathers dyed by Val Jones.

Le phœnix est venu à la vie à partir d’un soupçon de flamme – des plumes colorées choisies par Val Jones, le créateur des animatroniques clés de la saga – l’animatronique de Fumseck s’est lui retrouvé couvert d’une combinaison de plumes naturelles de faisan et autres gibiers à plumes, ainsi que de plumes teintes par Val Jones.

 

About the Chamber of Secrets…

À propos de la Chambre des Secrets…

18.

In order to get some inspiration for the Chamber, the film crew clambered down into a manhole in the heart of London and took a tour of the city’s Victorian sewer system.

Afin de trouver l’inspiration pour la Chambre, l’équipe de tournage est descendue dans une bouche d’égout au cœur de Londres et a visité le système de canalisations de la ville, datant de l’époque victorienne.

 

About the Knight Bus…

À propos du Magicobus…

19.

The Knight Bus was built using components from a genuine London Transport Route master Bus, a red double-decker model first introduced in 1956 and that remained in service for nearly 50 years.

Le Magicobus a été construit en utilisant des pièces d’un véritable bus londonien, un modèle à impériale présenté pour la première fois en 1956 et qui est resté en service pendant près de 50 ans.

20.

The Knight Bus is a real concept in London; this bus continues to run after the underground rail network has closed, effectively keeping Muggles from getting stranded.

Le concept derrière le Magicobus est bien réel à Londres ; ce bus continue en effet de rouler une fois les bouches de métro fermées, empêchant les Moldus de se retrouver bloqués.

 

About Dementors…

À propos des Détraqueurs…

21.

The look of the Dementors began with director Alfonso Cuaron’s initial vision for shrouded, spectral creatures – with arms but no legs, and hovering in the air.

L’apparence des Détraqueurs est née avec la vision initiale de créatures voilées et spectrales du réalisateur Alfonson Cuaron – avec des bras mais pas de jambes, et flottant dans les airs.

 

About Buckbeak…

À propos de Buck…

22.

Buckbeak looks so realistic that if people watch carefully, in the paddock scene, Buckbeak poos!

Buck donne tellement l’impression d’être réel que si l’on regarde attentivement, dans la scène du paddock, il fait caca !

About the Ministry of Magic…

À propos du Ministère de la Magie…

23.

The Ministry of Magic is situated underground, beneath Whitehall, where the offices of the British government’s Ministry of Defence are located. The street of Whitehall was therefore chosen as it then seemed to be the ideal spot for the iconic red telephone booth connecting the Muggle world to the wizarding world.

Le Ministère de la Magie est situé en souterrain, en-dessous de Whitehall, où les bureaux du Ministère de la Défense du gouvernement britannique se trouvent. La rue de Whitehall a, par conséquent, été choisie comme lieu de tournage puisqu’elle semblait alors être l’endroit idéal pour placer la cabine téléphonique rouge emblématique, qui connecte le monde des Moldus au monde des sorciers.

24.

The interior of the Ministry of Magic draws its inspiration from the architecture of London’s underground transport network.

L’intérieur du Ministère de la Magie tire son inspiration de l’architecture souterraine du réseau de métros de Londres.

 

About Umbridge’s Office…

À propos du bureau d’Ombrage…

25.

134 plates were created by the set decorators to adorn the pink walls of Umbridge’s office.

134 assiettes ont été créées par les décorateurs de plateaux afin d’en parer les murs du bureau d’Ombrage.

 

About Luna Lovegood’s props…

À propos des accessoires de Luna Lovegood…

26.

Evanna Lynch, who plays Luna Lovegood in the Harry Potter films, designed her handmade ‘radish-like’ earrings herself, as well as other props for her character; for instance, she helped design the lion headdress.

Evanna Lynch, qui joue Luna Lovegood dans les films Harry Potter, a elle-même créé et fabriqué à la main les boucles d’oreilles qui ressemblent à des radis, ainsi que d’autres accessoires pour son personnage, tels que la coiffe lion de Luna.

 

About Weasley’s Wizard Wheezes…

À propos de Weasley, Farces pour Sorciers Facétieux…

27.

Drawing on memories of crudely designed charity collecting boxes in the shape of children and animals that used to be found outside British shops, concept artist Adam Brockbank designed a display stand for tubes of Ten-Second Pimple Vanisher, featuring a head with pimples that came up and went down.

S’inspirant des souvenirs de boîtes à dons d’associations caritatives grossièrement stylisées, qui prenaient la forme d’enfants et d’animaux, et qui se trouvaient à l’extérieur des magasins britanniques, l’artiste conceptuel Adam Brockbank a créé le support pour les tubes d’Efface-Boutons – effectif en dix secondes chrono ! – avec une tête couverte d’acné qui vient et qui s’en va.

 

About Malfoy’s Manor…

À propos du manoir Malfoy…

28.

The inspiration for Malfoy’s Manor comes from Hardwick Hall, a 16th-century mansion built during the reign of the first Queen Elisabeth.

L’inspiration pour le manoir Malfoy vient de Hardwick Hall, une demeure du 16ème siècle construite pendant le règne de la première Reine Elisabeth.

 

About Godric’s Hollow, the country village where Voldemort killed Lily and James Potter…

À propos de Godric’s Hollow, le village de campagne où Voldemort a assassiné Lily et James Potter…

29.

Lavenham in Suffolk, with its picturesque 15th-century half-timbered houses, was the inspiration for the films’ version of Godric’s Hollow. It offered a different look that hadn’t been filmed before in the Harry Potter series – it was different from the Gothic, stone-built architecture of Hogwarts and Hogsmeade. The village of Godric’s Hollow was built as a physical studio set, with views of Lavenham added digitally to extend the set into an entire village.

Lavenham dans le comté de Suffolk, avec ses maisons à colombages du 15ème siècle, a inspiré le Godric’s Hollow des films. Ça ne ressemblait à rien de ce qui avait pu être filmé auparavant dans la série Harry Potter – c’était différent de l’architecture en pierre du style gothique de Poudlard et Préaulard. Le village de Godric’s Hollow est un plateau de studio construit de but en blanc, avec des vues de Lavenham ajoutée de façon digitale afin d’étendre le plateau à un village entier.

30.

Unlike most of the Harry Potter sets, Godric’s Hollow was built not at Leavesden but at Pinewood studios. ‘Pinewood has this splendid old garden, part of the original estate before it was a studio,’ Stuart Craig recalled, ‘and there is a magnificent cedar tree there. It seemed a great idea to have the graveyard where Lily and James Potter are buried underneath the spreading branches of this great tree.’ The set was therefore constructed around this one cedar tree, including the church with specially-created stained-glass windows, the churchyard with lych-gate and gravestones, the two streets, an inn, the derelict Potter cottage, and Bathilda Bagshot’s house.

A l’inverse de la plupart des plateaux Harry Potter, Godric’s Hollow n’a pas été construit à Leavesden mais aux studios Pinewood. ‘Pinewood a ce splendide vieux jardin, qui fait partie du domaine d’origine avant que ça ne soit devenu un studio’, Stuart Craig raconte, ‘et il y a un magnifique cèdre là-bas. Ça semblait alors être une bonne idée de placer le cimetière où Lily et James Potter sont enterrés sous les branches qui s’étendent de cet immense arbre.’ Tout le plateau a par conséquent été construit autour de ce cèdre, y compris l’enclos paroissial avec le porche du cimetière et les tombes, les deux rues, une auberge, la petite maison abandonnée des Potters, et la maison de Bathilda Tourdesac.

 

Share:

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.