A day in Nancy

The day after our little stroll in Saucourt, a stay at my aunt’s with my mum couldn’t end without a girls’ day out spent shopping! On Monday, my cousin joined us and after a rather short hour-drive, we arrived in Nancy right in time for lunch! 

So that was what we started with… How unthinkable would it have been to go ahead and browse the shops for a whole afternoon without recharging our batteries first? Sometime before, I had read Angéline’s article (the author of the blog, Carnet Prune) about her visit to Nancy on the occasion of Vianney’s gig, and knowing her a natural ‘unearther’ of lovely addresses, I followed her advice and took everybody to L’Arrosoir, a stone’s throw from the Place Stanislas. A rather kitsch interior, a super cozy and convivial terrace, and various, southern-flavoured menus are what we found there; their menu offers a lot of different pizzas and calzones, but they also have choices in meat and fish. However, for me who’s a vegetarian, I was a little upset to find out that they didn’t have any vegetarian dish (except their pizzas) – it turned out ok though as I ordered their big salad asking them to remove the thin slices of dried beef, and I filled myself up with the vitamins from my plate, which was constituted of a mix of salad varieties, green and red beans, dice of feta, cauliflower rice, and crushed cashew nuts, all of it served with a small slice of bread. I would have loved to have one of their desserts too but my little anorexic voice, still too present at times prevented me from doing so. But it was very poorly judged knowing the person that I have become and the strength I have developed… it was only about taking a raincheck. After browsing through several shops, my mum and I had a tea break and a snack at Starbucks – a safe bet for a vegan chai latte (which I personally find too sweet) and a Greek-style yogurt topped with a red fruits compote and some tasty granola. 

After finding two new pajamas at Etam as well as Lov’Organic and Kusmi tea, it was time to head back. The sun was with us that day, and despite the modern part of the town I found fairly dull, I came back delighted thinking of the majestic cobblestoned Place Stanislas, its gold decorations and immense gates at each corner, as well as the sun visors of the boutiques that have made a home of the square, all looking like those of sweet shops from a time I have neither known or lived in. The old town is also full of many little signs, which still have the visitors time-travel to the past… 

Le lendemain de notre petite balade à Saucourt, un séjour en compagnie de ma tante et de ma maman ne pouvait pas se terminer sans une journée shopping entre filles. Lundi, ma cousine nous a alors rejoint et après une petite heure de voiture, nous sommes arrivées à Nancy pile pour le déjeuner! 

C’est donc par ça que nous avons commencé… Comment prétendre pouvoir traîner une après-midi entière dans les magasins sans d’abord recharger nos batteries? Quelques temps auparavant, j’avais lu l’article d’Angéline (l’auteure du blog Carnet Prune) sur sa visite à Nancy à l’occasion d’un concert de Vianney, et la sachant dénicheuse de bonnes adresses, j’ai suivi ses conseils et emmené tout le monde à L’Arrosoir, à tout juste deux pas de la place Stanislas. Une déco intérieure un peu kitsch, une terrasse toute cosy et conviviale, et des menus variés aux accents du sud sont ce que nous avons trouvé; leur carte propose beaucoup de pizzas ou calzones, mais ils sont également bien fournis en viandes et poissons. Pour moi qui suit végétarienne, j’ai eu le regret de découvrir qu’ils ne proposaient aucun plat végétarien (en dehors de leurs pizzas) – je me suis tout de même débrouillée en commandant leur grande salade et en leur demandant de retirer les fines tranches de boeuf séché, et j’ai fait le plein de vitamines avec une belle assiette composée d’un mix de salades, de haricots verts et rouges, de dés de feta, de semoule de chou-fleur, et de noix de cajou concassées, le tout accompangé d’une petite tranche de pain. Je me serais bien laissée tenter par un de leurs desserts mais ma petite voix d’anorexique encore trop présente par moment m’en a empêchée. Mais c’est mal connaître la personne que je suis devenue et la force que j’ai développée… ce n’était que partie remise! Après plusieurs flâneries dans les boutiques de la ville, je me suis arrêtée prendre un petit goûter chez Starbucks avec ma maman – une valeur sûre pour un chai latte vegan (que je trouve personnellement trop sucré) et un yaourt à la grecque avec une compotée de fruits rouges et quelques pépites de granola gourmand. 

Après être revenue avec deux nouveaux pyjamas de chez Etam et du thé Kusmi & Lov’Organic, il était temps de rentrer. Le soleil était avec nous ce jour-là et malgré la ville moderne un peu commune, je suis repartie enchantée en me remémorant la majestique place Stanislas toute pavée, ses dorures et immenses portes à ses quatres coins, et puis les pare-soleil des boutiques y ayant trouvé logis et qui ressemblent à ceux des magasins de confiseries d’un temps que je n’ai ni connu, ni vécu. La vieille ville aussi regorge de tout plein de petites enseignes qui font encore voyager dans le passé…

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *